Menu
« Plus tard, il sera trop tard, notre vie c’est maintenant ! » J. Prévert
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Le cadre en psychothérapie analytique ou psychanalyse ; quels en sont les intérêts et nécessités.

Le cadre en psychothérapie analytique ou psychanalyse ; quels en sont les intérêts et nécessités.

Le 28 août 2017
Le cadre en psychothérapie analytique ou psychanalyse ; quels en sont les intérêts et nécessités.

 Du latin quadrum signifiant carré. Le cadre, selon le dictionnaire Larousse, est une limite d’espaces, une bordure dans laquelle on place un tableau (je rajouterai une scène venant représenter une projection intime de l’auteur).

 

Dans l’espace d’une psychothérapie individuelle ou de groupe pour que puisse se déposer de l’émotion, de l’affect, de la pensée, des souvenirs, de l’intime  et permettre à ceci de se mettre au travail ; il faut plus qu’un thérapeute et un lieu d’accueil : il faut un cadre !

 

Le cadre thérapeutique  définit des règles, des places, des espaces.

 

Certaines règles du cadre sont à considérer comme, des murs porteurs d’une maison, d’autres comme des cloisons pouvant donc bouger sans menacer d’effondrer  l’espace d’accueil.

 

Il est nécessaire que l’individu se sente contenu pour lâcher du soi.

 

« Un n’importe quelle heure à n’importe quel moment » ne viendrait pas délimiter l’espace personnel accordé à la personne. Ceci  positionnerait l’individu dans une passivité, dans le sens d’attendre d’être choisi parmi d’autres peut être, attendre son tour sans savoir combien de temps et à quelle heure ? Etre comme « au bon vouloir de l’autre ».

Prendre rendez vous implique une convenance réciproque. Un temps trouvé et accepté ensemble. 

 

Le cadre                      

 

- définit des règles :

 

Le patient est invité à dire ce qui le traverse sans chercher à

censurer quoique ce soit,

de non agir : la parole étant la seule voie pour dire,

payer les séances manquées

 

- différencie des places, des espaces : le patient dépose de l’intime, le thérapeute reste à une place d’écoute, d’accueil, d’interprétations, ne délivre pas sa vie privée. La confusion des places pouvant comporter de gros risques à plus d’un niveau pour chacun.

 

- limite un dedans et un dehors notamment par la temporalité : un jour, une heure et une durée précise de la séance.

  

Un cadre est donc nécessaire pour favoriser l’expression de la vie intime du sujet, contenir ce qui est accueilli. L’étanchéité de celui ci étant également sécurisée par la règle de confidentialité, du secret professionnel.

 

Contenir pour que le sujet se sente contenu. Contenu ne signifiant pas être enfermé. Le cadre peut faire preuve de flexibilité si cela semble nécessaire au thérapeute pour qu’un matériel psychique puisse se déposer et se travailler.

 

Sandrine BONNEFOND, psychologue psychothérapeute, exerce en presqu'île de Lyon, au sein de son cabinet libéral 8 place des terreaux dans le 1 er arrondissement.

Pour contactez votre psychologue-psychothérapeute à Lyon, vous pouvez soit :

-vous diriger sur la page d'accueil du site et cliquer sur prise de rendez-vous en ligne.

- soit envoyer un mail à : contact@bonnefond-psychologue.fr

-soit téléphoner au : 04.13. 68.03.65