Menu
« Plus tard, il sera trop tard, notre vie c’est maintenant ! » J. Prévert
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Le secret traverse les générations et devient un élément de la mémoire manquante.

Le secret traverse les générations et devient un élément de la mémoire manquante.

Le 06 mars 2018
Le secret traverse les générations et devient un élément de la mémoire manquante.
Le secret est porteur de honte. Malgré la volonté de faire disparaitre les éléments d'histoire lui étant liés ; le secret est actif et se dit à travers nos faits et gestes. Il traverse les générations comme un poison puisque de moins en moins accessible.

Origines du secret de famille.

Les principaux thèmes conduisant au secret de famille sont les évènements de vie liés à : l'inceste, la sexualité, la stérilité, l'adultère, les origines, la maladie mentale, l'handicap, une faillite,  la mort, la trahison, l'emprisonnement...

Comme évoqué dans un précédent article, le secret de famille ne concerne pas uniquement les protagonistes. Ce qui est tu, reste actif, dans le sens que ça n'a pas disparu.

 Un parent qui cherche à cacher quelque chose va avoir des attitudes particulières lorsqu'au cours d'un échange un élément va lui rappeler le secret. Ces attitudes vont être perçues inconsciemment, quelque chose va donc se dire sans se dire : complexe communication qui pourra finir par créer des troubles psychiques aux générations héritières du secret.

Nous pourrions résumer ainsi :


 A la génération de la formation du secret : Les personnes ayant connaissance du secret peuvent être prise par des mouvements d'ambivalence entre l'envie de dire et  celle de laisser cacher. Les personnes proches peuvent ressentir le malaise formé par cette attitude sans pouvoir mettre réellement le doigt dessus n'ayant pas le recul nécessaire pour percevoir ce que l'on cherche activement à cacher. La relation est entravée par le secret.

A la deuxième génération : Les faits ayant créés le secret sont déjà loin mais il reste comme un halo. Les proches ignorent mais peuvent ressentir par intuition qu'il y a anguille sous roche.

La personne est comme coupée en deux ; une partie d'elle, sait, tandis qu'une autre cherche à maintenir caché. Cette position interne où l'individu est comme "schizé" peut alors engendrer la formation de conflits psychiques menant à des troubles psycho-pathologiques comme des phobies, des insomnies, des dépressions ou autres.

A la troisième génération : le secret est encore plus inaccessible. De l'innommable, il devient impensable !  

Une psychanalyse  ou psychothérapie analytique peuvent aider à poser des mots sur l'innommable et retrouver les traces de l'impensable. C'est au cours du processus analytique que ces éléments peuvent (ré)apparaître. Il convient d'être prudent et de prendre le temps afin de différencier ce qui pourrait être de l'ordre  de l'apparition d'un fantasme, de la trace d'un élément du secret.

******************

S. BONNEFOND-MOCOTTE psychologue, vous reçoit au 66 rue saint Pierre de Vaise 69009 LYON

Les prises de rendez-vous peuvent se faire soit en vous dirigeant sur la page d'accueil du site et cliquer sur "prise de rv en ligne" ou en téléphonant au 04.13. 68.03.65

******************

Quelques livres traitant du sujet : 

 "Aïe, mes aïeux" d' Anne Ancelin Schützenberger 

"Les secrets de famille" de Serge Tisseron

"Tintin et les secret de famille" de Serge Tisseron

"Secret de famille, mode d'emploi" de Serge Tisseron

"Un secret" de Philippe Grimbert

"Rien ne s'oppose à la nuit" de Delphine de Vigan