Menu
« Plus tard, il sera trop tard, notre vie c’est maintenant ! » J. Prévert
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Obésité : Suivi psychologique lors d'une demande de gastrectomie.

Obésité : Suivi psychologique lors d'une demande de gastrectomie.

Le 29 janvier 2018
Obésité : Suivi psychologique lors d'une demande de  gastrectomie.
La gastrectomie tout comme prendre la décision de maigrir, n'implique pas que le corps mais aussi des changements de comportements. La psychologue portera son travail sur le schéma corporel à savoir l'image que la personne se fait de son corps.

La prise en charge chirurgicale pour le traitement de l'obésité va être d'intervenir  sur le volume de l'estomac :

- soit par l'ablation  d'une partie (gastrectomie). Cette méthode est irréversible.

- soit par la pose d'un anneau gastrique qui ralentira la progression des aliments et donc  la capacité gastrique. Cette dernière est réversible.

Avant l'intervention, il est demandé un suivi psychologique.

A quoi consiste le suivi psychologique ?

Le suivi psychologique va être de prendre le temps de faire le point sur la situation du consultant.

A savoir, de quoi sont faites ses motivations ?

Quel rapport, il entretient avec son corps ?

L'histoire du surpoids chez lui et pourquoi au sein de la famille.

Comment il l'a géré jusqu'à présent son corps, son poids, ses repas...

Comment il a pris sa décision ? etc...

Une grande part du travail portera sur le schéma corporel.

Le schéma corporel représente l'image que l'on se fait de notre corps. Il est façonné par nos souvenirs, nos émotions et perceptions. Il peut donc avoir un écart plus ou moins grand entre le "corps réel" à savoir (taille/poids/IMC) et le schéma corporel à savoir l'image que l'on a de son corps. 

La personne obèse ou tout simplement celle qui vient de perdre 15 kg, peut avoir l'impression d'avoir le même corps qu'avant. Ceci parle du schéma corporel et de la non intégration de l'évolution de l'image du corps.

Il ne s'agit donc pas de chercher à faire penser que l'on est prêt pensant gagner du temps ! Non seulement, ce serait jouer avec sa santé physique et mentale mais ce serait perdre du temps !

Ceux qui ont bâclé le travail le regrettent,  se trouvant parfois encore plus mal dans leur peau qu'avant. Ces interventions chirurgicales ne sont pas légères. Il n'est pas question que du corps, cela implique des changements profonds dans le comportement de se nourrir et aussi dans le fait de partager un repas avec d'autres car on ne pourra plus partager comme avant. Manger est  en acte communautaire, c'est une donnée culturelle importante dans la culture française et d'autres.

Changer est un processus, cela ne se fait pas d'un coup de baguette magique ! Prendre son temps à soi, ne signifie pas non plus une éternité mais accepter d'être raccord avec soi même

Les changements de vie peuvent être de belles occasions pour se découvrir et oser être soi en laissant derrière, masques et remparts ; toutes ces "mauvaises" protections qui nous éloignent des autres et de nous même.

********************

Sandrine Bonnefond-Mocotte, psychologue psychothérapeute, vous reçoit au sein au 66 rue saint Pierre de Vaise 69009 LYON Vous pouvez prendre rendez-vous, soit  en ligne, en vous dirigeant sur la page d'accueil et cliquer sur "prise de rv en ligne", soit en appelant le 04.13. 68.03.65